SQL DROP TABLE

La commande DROP TABLE en SQL permet de supprimer définitivement une table d’une base de données. Cela supprime en même temps les éventuels index, trigger, contraintes et permissions associées à cette table.

Attention : il faut utiliser cette commande avec attention car une fois supprimée, les données sont perdues. Avant de l’utiliser sur une base importante il peut être judicieux d’effectuer un backup (une sauvegarde) pour éviter les mauvaises surprises.

Syntaxe

Pour supprimer une table « nom_table » il suffit simplement d’utiliser la syntaxe suivante :

DROP TABLE nom_table

A savoir : s’il y a une dépence avec une autre table, il est recommandé de les supprimer avant de supprimer la table. C’est le cas par exemple s’il y a des clés étrangères.

Intérêts

Il arrive qu’une table soit créé temporairement pour stoquer des données qui n’ont pas vocation à être ré-utiliser. La suppression d’une table non utilisée est avantageux sur plusieurs aspects :

  • Libérer de la mémoire et alléger le poids des backups
  • Éviter des erreurs dans le futur si une table porte un nom similaire ou qui porte à confusion
  • Lorsqu’un développeur ou administrateur de base de données découvre une application, il est plus rapide de comprendre le système s’il n’y a que les tables utilisées qui sont présente

Exemple de requête

Imaginons qu’une base de données possède une table « client_2009 » qui ne sera plus jamais utilisé et qui existe déjà dans un ancien backup. Pour supprimer cette table, il suffit d’effectuer la requête suivante :

DROP TABLE client_2009

L’exécution de cette requête va permettre de supprimer la table.

Partager